GRANDE TRAVERSÉE DU ZANSKAR

Cet itinéraire très varié et soutenu est ponctué de rencontres avec les zanskaris, dans quelques uns des villages les plus mythiques du Zanskar, tel Lingshed et son grand monastère. La piste pour relier le Zanskar au reste du Ladakh étant en construction, Terre du Ladakh vous propose une version revise avec un petit transfert en jeep au milieu du trek, afin de profiter encore plus des incroyables paysages de montagne que le Zanskar peut offrir.

PÉRIODE

Juillet-Septembre

NIVEAU

Soutenu

DURÉE

19 jours

HÉBERGEMENT

Bivouac

GUIDE DES PRIX

1540,00€

L'UN DES PLUS GRANDS TREKKINGS

Ici, le sens du mot trekking prend toute sa dimension : marche, rencontres, mais aussi solitude parfois, paysages hallucinants, altitude, glacier, immensité, dénivelés, hauts cols, faune, flore, culture, couleurs, lumière, mystères. C’est du complet. Le Zanskar protège ses mystères derrière ses à-pics himalayens, ses cols élevés et ses gorges presque infranchissables. Ce grand classique du triptyque Zanskari, l’un des plus anciens circuit du Ladakh, vous fera franchir 8 cols de haute altitude et 2 chaînes de montagne. Vous longerez des glaciers, passerez par des ponts rudimentaires ou à gué des rivières aux eaux froides et limpides. « Le Zanskar est un ancien royaume oublié par le temps, mais bien connu des dieux » (Olivier Föllmi).


DU AU PRIX INSCRITS
02/07/2020 22/07/2020 1540,00€ 00 ÊTRE-RECONTACTÉ
05/08/2020 24/08/2020 1540,00€ 00 ÊTRE-RECONTACTÉ

A partir de : 1540,00€
Ce tarif est calculé sur la base de 6 participants.
Nous organisons toutefois les départs en plus petits groupes, avec 2 participants minimum ; dans ce cas de figure, le tarif sera majoré.
Pour un meilleur rapport qualité/prix, tablez sur un groupe de 4 à 6 participants.
La taille maximale d'un groupe pour ce trek est de 12 participants, auquel cas le tarif sera fortement minoré.
Pour plus de précisions, merci de nous contacter directement par mail.

CE VOYAGE COMPREND :
HEBERGEMENT ET VISITES
  • Tel qu’indiqué sur le programme
  • Hébergement en chambres TWIN
  • Leh : Stumpa Guest House
  • Phyang : Nyanjan Guest house
  • Gya : Chez L'Habitant
  • Padum : Guest house
  • Kargil : hôtel (Hotel The Kargil)
TRANSPORT
  • Les transferts tels qu’indiqués dans le programme
  • Un taxi Innova pour les transferts (4 personnes ou moins)
  • Un minibus Tempo traveller pour les transferts (5 personnes ou plus)
ENCADREMENT
  • Un guide Francophone pendant le voyage (de Leh jusqu’à Leh)
  • Une équipe pour le trek : cuisinier, aide, muletier
NOURRITURE ET EQUIPEMENT
  • Pension complète pendant tout le voyage, sauf contre-indication
  • Tout le matériel de camping (hormis duvets)
  • Oxygène
LES PERMIS
  • Les permis pour circuler dans les différentes zones du Ladakh (Tso Moriri)
  • Les frais d’entrées dans les monastères
CE VOYAGE NE COMPREND PAS :
  • Les boissons (eau en bouteille, alcool)
  • Les pourboires et frais personnels
  • Les frais de visa indien
  • Les éventuels frais dus aux retards ou annulation de vols
  • Les transferts internationaux
JOUR 1

Jour 1 : Delhi > Leh (matin) (3550m)

Arrivée à Leh dans la matinée. L’Himalaya se dévoile à travers le hublot de l’avion. Nous venons vous chercher à l’aéroport, puis vous déposons à votre hôtel pour une journée au calme. Si vous avez de l’énergie à revendre dans l’après-midi, vous pourrez visiter le bazar de Leh. En raison de l’altitude (3 500 m), il est conseillé de rester au calme.

Nuit en guest house

3 repas

JOUR 2

Leh (jusqu’à 1pm) > Phyang (3600m)

Transfert vers Phyang, qui se situe à quelques kilomètres seulement de Leh (15 exactement). C’est un petit village paisible et très accueillant, qui contraste avec la très bruyante et bondée capitale qu’est devenue Leh (durant l’été, tout du moins). Vous serez dès le début de votre voyage plongé dans le Ladakh rural, mais avec des hébergements modernes et confortables, et une vraie impression de dépaysement. Visite du monastère dans la matinée, puis repas chez Dorjey. Dans l’après-midi, petite rando d’acclimatation sur les hauts de Phyang (Muru Bok, 3800m). Nuit au village. .

Nuit en guest house

3 repas

JOUR 3

Phyang > Gya (4100m)

Nous partons dans l’après-midi pour le village de Gya, au sud, à l’entrée du Changthang. Le village de Gya, notre destination du jour, est l’un des plus beaux villages du Ladakh. C’est l’un des derniers villages dans lequel il est possible de trouver toutes les traditions du Ladakh encore respectées et transmises de génération en génération. Nous irons à la rencontre des habitants (environ 15 familles seulement) et vous pourrez échanger avec eux grâce à votre guide. Vous dormirez chez l’habitant, et dans la soirée vous pourrez participer à la préparation du dîner.

Nuit chez l’habitant

3 repas

Transfert : 2h de route

JOUR 4

Gya > Sasoma > Alpages > Gya (4100m)

Aujourd’hui nous irons à la rencontre de la fameuse « bergère des glaces », qui apparaît dans le documentaire du même nom réalisé par Stanzin Dorjai et Christiane Mordelet. Vous pourrez observer Tsering et son troupeau dans les alpages, où elle vit seule avec pas moins de 200 moutons et chèvres. Nous pourrons échanger avec elle à propos de sa vie quotidienne, de son quotidien, puis nous l’accompagnerons à travers les montagnes, une petite balade idéale pour l’acclimatation. Nous pique-niquerons sur place avec elle, avant de revenir vers Gya. Si d’aventure Tsering n’est pas au village à cette date, nous irons du côté du village de Rumtse avec un autre berger, et monterons avec lui et ses bêtes.

Nuit chez l'habitant

3 repas

+700m/-800m

5h de marche

JOUR 5

Leh > Nimmo > Likir > Alchi > Kanji

Aujourd’hui, nous partons vers l’ouest : nous partons à la découverte du monastères d’Alchi, qui se trouvent sur notre chemin. Mais avant cela, nous partirons tout d’abord à la découverte des monastères de Likir, qui se trouve sur notre chemin. Le monastère de Likir, « le cercle de l’esprit des eaux », fondé dès le XIe siècle, abrite quelques remarquables thankas ainsi qu’une gigantesque statue du Bouddha. Alchi est un centre religieux de la plus grande importance et site mentionné au patrimoine mondial de L’Unesco. Sa salle de culte, le sum-tsag, renferme les impressionnantes statues d’Ava-lokiteshvara, de Maitreya et de Manjusri. Mais l’intérêt majeur d’Alchi réside dans ses fresques étonnantes qui dénotent une grande influence de l’art du Cachemire. D’une exquise facture, elles déclinent les mille bouddhas, représentent le grand traducteur Richen Zang-po et révèlent de remarquables exemples de mandalas. Notre route continue ensuite jusqu’à Kanji, pour la première nuit en tente. Le village de Kanji apparaît comme une oasis de champs cultivés au milieu de hautes montagnes resserrées et arides. Pour y parvenir nous prenons une petite route taillée à flanc de falaise. Le village est au carrefour de plusieurs circuits de trek, aussi les habitants ont décidé d’installer un camp fixe au bord de la rivière.

Nuit sous tente

3 repas

4-5h de taxi (140km)

JOUR 6

Kanji > Shilakong

Début de la randonnée le long de la rivière descendant du col du Yokma La (4700 m) que nous gravissons dans la foulée, puis descente raide jusqu’aux bergeries de Shilakong.

Nuit sous tente

3 repas

+880m/-600m

4-5h de marche

JOUR 7

Shilakong > Spangtang Chen (4500m)

Passage d’un grand col culminant à 5200m, au terme d’une très longue ascension.

Nuit sous tente

3 repas

+900m/-450m

5-6h de marche

JOUR 8

Spangtang Chen > Pied du Sirsi La (4200m)

Montée à flanc de montagne jusqu’au Nyugutse La (5000 m), puis descente du col dans un paysage lunaire, au travers de formations rocheuses oxydées et rougies. Arrivée et nuit au camp près du Sirsi La, qui sera bien plus aisé demain.

Nuit sous tente

3 repas

+900m/-450m

6-7h de marche

JOUR 9

Pied du Sirsi La > Skyumpata (3950 m)

Après une courte redescende sur la rivière Yapo La, nous rejoignons la montée assez forte en fin de parcours du Sirsi La (4800m) que nous atteignons en 2h. Descente vers le village de Photoksar situé à 3950. Découverte de la vie de ce magnifique village régulièrement traversé par les troupeaux des villageois, et construit en surplomb d'une rivière déchaînée, accueil par les familles.

Nuit sous tente

3 repas

3-4h de taxi

JOUR 10

Gongma (Skyumpata) > Lingshed

La journée commence par une ascension régulière jusqu’au col de Margum La (4420 m). Belle descente sur le village de Lingshed et sa gompa (secte des bonnets jaunes). Après la visite du monastère, nous rejoignons notre camp au milieu des champs d’orge et d'autres cultures variées. Vue magnifique. Cette journée implique plusieurs montées et descentes. Nuit sous tente.

Nuit sous tente

3 repas

+810m/-930m

4h de marche

JOUR 11

Lingshed > pied du Hanuma La (4017 m)

La journée commence par une ascension régulière jusqu’au col de Margum La (4420 m). Belle descente sur le village de Lingshed et sa gompa (secte des bonnets jaunes). Après la visite du monastère, nous rejoignons notre camp au milieu des champs d’orge et d'autres cultures variées. Vue magnifique. Cette journée implique plusieurs montées et descentes. Nuit sous tente.

Nuit sous tente

3 repas

+810m/-930m

4h de marche

JOUR 12

Hanuma La (4750 m) > Snertse (3830 m) > Zingchen (3545 m)

Aujourd’hui, une longue journée nous attend, nous partons donc de bonne heure. Plusieurs montées et descentes préludent à la dure montée en zigzag débouchant au col Hanuma La (4700 m). Le point de vue à 360 degrés est superbe sur le cirque de Lingshed. Le village semble proche, alors qu’il a fallu du temps et des efforts pour s’en éloigner. Descente à travers des gorges, avant d’arriver à Zingchen. Nuit sous tente.

Nuit sous tente

3 repas

+840m/-1375m

6-7h de marche

JOUR 13

Zingchen > Purfi La (3970 m) > Hanumil (3500 m)

Nous franchissons un autre col, le Parfi La (3970 m). Peu de temps après le départ de Snertse, nous profitons d’un magnifique belvédère d’où nous pouvons voir à la fois le col et la rivière Oma Chu en contrebas. Nous suivons le chemin le long de la vallée, passons un pont enjambant un torrent bordé de saules et remontons vers le Parfi La, au milieu des genévriers. Si la chance nous sourit, nous observerons un troupeau de grands bharals ou l’intriguant et solitaire ours brun de l’Himalaya. Les drapeaux à prières claquent au vent et nous indiquent le chemin vers le village de Hanumil (3380 m), où nous campons. Nuit sous tente.

Nuit sous tente

3 repas

+730m/-650m

5-6h de marche

JOUR 14

Hanumil > Pidmo > Padum

Le chemin suit la rivière Zanskar au milieu d’un paysage plat et désertique. D’immenses failles dévoilent les entrailles de l’écorce terrestre, et des cheminées de fée montrent la puissance de l’érosion. Seules quelques habitations attestent d’une présence humaine. Leur mode de vie simple, fait d’élevage et d’agriculture traditionnelle, n’a pas évolué depuis des siècles. Nous arrivons à la mi-journée aux abords de la rivière Zanskar, nous marcherons ensuite pendant 2 heures pour retrouver la piste au village de Pidmo.Ensuite transfert a padum en taxi

Nuit sous tente

3 repas

+540m/-480m

5h de marche/1h de taxi

JOUR 15

Padum > Karsha > Zangla > Stongde > Padum

Pour notre dernier jour dans la grande vallée, nous visiterons ensuite les grands monastères de Zangla et Stongde. A Zangla, nous visiterons aussi la nonnerie et l’ancien palais. Puis retour à Karsha.

Nuit en guest house

3 repas

3h de taxi (transfert)

JOUR 16

Padum > Rangdum (3567m)

Journée de transfert entre Padum et Rangdum. Nous traversons la grande vallée, et commençons à monter vers le col à passer en voiture : le Pensi La (4400m). La route est parfois boueuse, car beaucoup de petits torrents la traversent. La montée est un enchainement de S avec une bonne partie goudronnée. Nous arrivons enfin à Rangdum, qui est un haut plateau majestueux à la frontière du district de Kargil. Nuit en tente (le matériel nous a suivi).

Nuit sous tente

3 repas

4h de taxi (103km)

JOUR 17

Rangdum > Kargil (3100m)

Avant de quitter Rangdum, nous visiterons le monastère et discuterons avec les moines locaux qui vivent ici toute l’année. Le site est grandiose et procure une atmosphère particulière. Arrivée dans la soirée à Kargil, après une journée une route magnifique.

Nuit en hôtel

3 repas

5-6h de taxi(128km)

JOUR 18

Kargil > Leh (3550m)

Fin de la longue route jusqu’à Leh, avec possibilité de faire quelques étapes à Lamayuru ou au monastère de Ridzong. Puis repos à Leh.

Nuit en guest house

5h de taxi(216km)

3 repas

JOUR 19

Leh > Delhi

...

AVIS VOYAGEURS

Toutes les appréciations affichées ci-dessous proviennent uniquement de personnes qui ont voyagé avec nous. À leur retour, nos clients reçoivent un e-mail qui leur propose de faire part de leurs impressions. Bons ou mauvais, les avis sont publiés sur le site, à condition qu'ils respectent notre charte éditoriale


LAISSER VOTRE AVIS SUR “GRANDE TRAVERSÉE DU ZANSKAR”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre vote


Détails Pratiques Equipement Formalités et Santé La Vallée
DATES

Ce circuit est disponible à la réservation de mi-juillet à mi-septembre.

NIVEAU

Grande traversée du Zanskar traverse plusieurs cols, et les dénivelés y sont importants. Nous conseillons ainsi ce circuit aux trekkeurs possédant déjà un niveau intermédiaire voire avancé.

DÉPART GARANTI À PARTIR DE (pers.)

Nous garantissons le départ de nos groupes à partir de 2 personnes par groupe. Cependant, nous vous recommandons de former des groupes de 4 personnes : c’est là que vous trouverez le meilleur rapport qualité/prix et que vous tirerez le meilleur parti de votre aventure.

GROUPE LIMITÉ ENVIRON À (pers.)

Pour rendre l’expérience la plus agréable pour tous, nous limitons la composition de chaque groupe à 12 personnes.

PORTAGE BAGAGES

Le transport de vos bagages est assuré : durant le trek, la caravane de notre personnel se déplacera avec vous, préparera vos campements à chacune de vos arrivées, suivie de près par vos valises les plus encombrantes, portées par nos chevaux. Lors des transferts, elles seront véhiculées par nos taxis

ENCADREMENT

Pour votre confort et votre sécurité, vous serez accompagnés d’un guide francophone local durant le trek, ainsi que d’un chauffeur anglophone. Les repas vous seront concoctés sur place, par un cuisinier accompagné de ses aides. Un ou plusieurs muletiers, également présents, se chargeront de diriger la caravane.

POURBOIRE

Le pourboire est très estimé et ancré dans les mœurs ladakhies. Notre personnel vous accompagnera de manière personnalisée et vous offrira un service de qualité, aussi professionnel qu’amical. Nous vous conseillons de préparer pour la fin de votre trek, un pourboire à chaque membre accompagnant : il témoignera de votre satisfaction, de votre reconnaissance et du plaisir que vous ont procuré leurs efforts. Il les encouragera aussi à continuer de partager leur culture, leurs coutumes et leur savoir-faire.

SACS

Un petit sac à dos de 30 litres pour la journée (vêtement de pluie, gourde, pique-nique, appareil photo...)

VETEMENTS ET EQUIPEMENT PERSONNEL

Possibilité de laver les vêtements tous les jours au cours du trek

SAC DE COUCHAGE

Sac de couchage très chaud (- 10 confort)

POUR LA TÊTE

Chapeau, bob ou foulard, lunettes de soleil (glacier de préférence)

POUR LE CORPS

T-shirts (manches courtes et longues) de préférence anti-transpirant et respirant, veste chaude, pull chaud et fourrure polaire, 2 pantalons

POUR LES PIEDS

Chaussettes, chaussures de marche (trekking), sandales (très utiles pour les passages de gué)

DIVERS

Gourde de 1 litre + pastilles pour purifier l'eau - Trousse de toilette - Serviette - Lampe de poche ou frontale (+ piles) - Bâtons de marche - Papier toilette + briquet

PHARMACIE PERSONELLE

Crème solaire, crème lèvres, antibiotique à large spectre, aspirine, élastoplaste, acétazolamide pour le mal des montagnes (Diamox), désinfectant cutané, pansements, seconde peau (ampoules)

SECURITÉ ET PRÉVENTION

A votre arrivée, nous viendrons directement vous accueillir à l’aéroport, puis nous vous emmènerons à votre guest house. Le premier jour au Ladakh, un seul impératif : repos ! L’altitude peut être pesante et causer des maux de tête, il vaut donc mieux prévenir que guérir. L’hydratation est primordiale : il vous faudra boire beaucoup d’eau afin que votre corps s’acclimate plus efficacement. Votre pharmacie personnelle peut servir (paracétamol) si les maux de têtes vous empêchent de dormir. La famille de la guest house sera là pour subvenir à tous vos besoins : thés, infusions, et bien sûr repas. Afin d’assurer vos arrières, une pharmacie personnelle ne sera pas de trop. Des médicaments pour les maux de têtes seront utiles, ainsi que quelques doses de Diamox, le médicament qui « coupe » le mal des montagnes. Nous ne recommandons son utilisation que dans les cas de maux de têtes tenaces et puissants. Enfin, si la nourriture pendant les treks sera spécialement confectionné pour des estomacs occidentaux, vous n’êtes jamais à l’abri d’un quelconque pépin gastrique… N’oubliez pas votre Smecta !

LA CONDITION PHYSIQUE

Les treks au Ladakh ne sont pas plus techniques que les randonnées dans les Alpes ou les Pyrénées ; seulement, le facteur altitude à lui seul nécessite une préparation en amont. Afin d’être au meilleur de vos capacités, il est préférable (voire obligatoire) de vous entrainer au minimum un mois avant votre départ pour le Ladakh : courses régulières, footing, marche nordique, et dans le meilleur des cas, randonnée en altitude. Cette préparation physique vous permettra d’envisager le Ladakh bien plus sereinement, et d’accumuler les distances sans souffrir du manque d’oxygène. Enfin, il est préférable de ne pas avoir trop de fatigue accumulée avant votre voyage, ce qui ralentira votre acclimatation.

INFOS ADMINISTRATIVES

Pour entrer sur le territoire indien, il vous faudra un visa. Le visa classique délivré depuis des années par l’ambassade d’Inde est valide 6 mois ; il vous faudra vous munir de photos (attention à la taille des photos !) et remplir un formulaire en ligne, à retourner à l’ambassade. Vous pouvez trouver toutes les informations sur le site de vfs : http://www.vfsglobal.com/india/france/ Depuis peu, le e-visa est disponible pour l’Inde. Ce visa est valable 1 an ou six mois, et vous aurez juste un petit formulaire à remplir sur internet. Une fois le visa reçu, il vous faudra l'imprimer et le présenter aux différents personnels d'aéroport. Vous trouverez toutes les informations et le formulaire à remplir (en anglais) ici : https://indianvisaonline.gov.in/visa/tvoa.html

La vallée du Zanskar, sur la chaîne transhimalayenne, est la vallée la plus au sud du Ladakh, séparée de la vallée de l’Indus par une grande chaîne de montagne. Elle représente la fin des hautes montagnes de l’Himalaya et partage ses frontières avec le Cachemire et l’état indien de l’Himachal Pradesh.Si son nom ne vous est pas totalement inconnu, c’est normal ! La vallée du Zanskar entretient en effet depuis une cinquantaine d’année une relation privilégiée avec les européens : lors de l’ouverture du Ladakh au tourisme en 1974, les premiers visiteurs suisses et français se sont dirigés directement au Zanskar.

C’est la vallée la plus reculée, la plus déconnectée du Ladakh, non seulement à cause de son éloignement géographique, mais aussi car beaucoup de neige y tombe en hiver (où les températures chutent jusqu’à -30 degrés), et l’isole totalement du reste du monde. Cet isolement les a obligés à être totalement autonomes et indépendants, condition sinequanone à la survie des villages les plus reculés. Les zanskaris pratiquent l’élevage de divers animaux : chevaux, vaches, yaks. On apprécie d’abord la vallée du Zanskar pour son côté humain et sa ruralité. Les esprits sont simples, les habitants sont souriants, ouverts et blagueurs. La mentalité y est différente de celle du peuple de la vallée de l’Indus, et leur joie de vivre contagieuse ne cesse de nous séduire ! L’importance des traditions ancestrales y a été conservée : il n’est pas rare de pouvoir admirer les impressionnants costumes ladakhis lors de mariages traditionnels, ou plus simplement lorsque les anciennes descendent à Padum pour vendre leurs légumes !


La vallée du Zanskar est connue pour abriter les plus beaux monastères du Ladakh : celui de Phuktal tout d’abord, et celui de Karsha. Les monastères sont très nombreux dans les petits villages perdus des montagnes zanskaries, étapes impressionnantes pendant un trek. Pour accéder au Zanskar, deux possibilités : un trek de 9 jours à travers les montagnes, ou bien de la voiture. Les deux jours de voiture cahoteux qui mènent à Padum, la capitale, seront amortis grâce à la beauté des paysages de montagne que nous traverserons. Et relativisons : il fallait autrefois 10 jours de trek pour accéder au Zanzkar, en traversant le célèbre fleuve gelé, le Chaddar. L’attachement et la proximité à la religion au Zanskar sont d’ailleurs très présents, ils sont les conséquences de l’isolement et des conditions de vie parfois rudes dans la région. En hiver, tous se rattachent à leur piété et se plongent dans la lecture de textes religieux : les enfants autant que les adultes.

VOS AUTRES OPTIONS

OBJECTIF PHUKTAL

Un seul objectif, un seul mot d'ordre : rejoindre le monastère de Phuktal, coûte que coûte !

PLUS D'INFOS

LA DIAGONALE DU ZANSKAR

Faisant partie intégrante de notre triptyque Zanskari, la Diagonale saura satisfaire les amateurs de dénivelés et de sentiers improbables. Certaines étapes seront parmi les plus difficiles de la région

PLUS D'INFOS

LA TERRE DU MILIEU

Si vous voulez le meilleur des deux vallées, le Zanskar et le Changthang, ce nouveau circuit vous ravira! L'arrivée sur la grande vallée par l'est est un régal.

PLUS D'INFOS


NOUS VOUS ÉCOUTONS

Besoin de plus d'informations ? Nous sommes à votre
disposition depuis nos bureaux au Ladakh pour répondre à toutes vos questions.

+33 6 07 63 71 00

contact@terreduladakh.com

+91 19 82 22 63 00



PLUS DE PERSONNALISATION

tous nos circuits sont modifiables sur demande

RESPONSABILITÉ

une démarche responsable pour un tourisme durable au Ladakh

PLUS DE CONFIANCE

pas d'intermédiaire, expertise locale et contact direct sur place



Conditions Générales de Ventes - Copyright Terre du Ladakh © 2020 · Tous droits réservés