Terre du Ladakh accueille Geo sur le toit du monde

Cela n’aura pas échappé à certains :  le dernier magazine Geo contient un grand reportage consacré au Ladakh. Ce reportage, qui figure à la une du magazine du mois de septembre, a été réalisé en étroite collaboration avec Terre du Ladakh, pour le plus grand plaisir des lecteurs de France et de Navarre. Retour sur ce périple hivernal avec les dessous du reportage, et quelques photos insolites !

 

Tout a commencé avec la photographe/reporter Nadia Ferroukhi (http://www.nadia-ferroukhi.com). Chargée par le magazine Geo d’un reportage au Ladakh, elle nous a d’abord demandé de lui rédiger un programme lui permettant de réaliser de beaux clichés, et comptait sur notre participation et notre expertise pour guider l’équipe du reportage. Le contact entre nous a toujours été excellent, et de fil en aiguille l’itinéraire a pris forme! Plusieurs spécificités hivernales tels les grands festivals de Stok et Matho étaient au coeur du projet.

 

nadia-ferroukhi-nomade-geo-reportage-terre-du-ladakh

Nadia Ferroukhi en compagnie d’un nomade

 

Puis c’est Loïc, reporter au long cours et partenaire de Geo depuis de longues années, qui avait besoin de planifier les différentes interviews : il était en charge de toute la partie écrite sur ce reportage. Dorjey, de par ses très nombreux contacts sur place, a facilement pu organiser diverses rencontres : avec des historiens locaux tout d’abord, puis avec des spécialistes internationaux tel Quentin Devers, archéologue au CRNS, ou encore des personnages clés de la région tel le très réputé Sonam Wangchuk, célèbre ingénieur qui est à l’origine des « Ice Stupa » ou glaciers artificiels.

 

loic-grasset-geo-reportage-ladakh-terre-du-ladakh

Loïc Grasset

 

quentin-devers-geo-reportage-ladakh-terre-du-ladakh

Quentin Devers

 

Dorjey, qui s’est occupé de la préparation du voyage sur le terrain, revenait tout juste de France et de son voyage scolaire avec les enfants ladakhis (voir l’article : des indiens dans la ville). Il nous raconte cette aventure particulière : « C’était un peu spécial car le mois de février est le mois le plus froid au Ladakh, et il y a très peu de visiteurs ; seules quelques personnes sont présentes pour observer le léopard des neiges. Nous aussi nous sommes partis pour une journée vers Rumbak, afin de l’apercevoir. Il ne s’est pas montré, mais nous avons bien profité de la balade : nous avons rencontré beaucoup de gens sur le chemin, c’est un bon souvenir. Pour moi, c’était une belle expérience que de travailler avec l’un des plus grands magazines de France (ndlr : Geo), j’en suis très fier ; mais le plus important était d’acquérir de l’expérience pour les circuits ‘hiver’ que nous allons développer d’ici quelques semaines, afin que nos invités puissent eux aussi découvrir la magie du petit Tibet en hiver. »

 

khardung-la-loic-dorjey-geo-reportage-ladakh-terre-du-ladakh

Khardung La, 5600m… on se les gèle!

 

rumbak-snow-leopard-geo-reportage-ladakh-terre-du-ladakh

A la recherche du léopard des neiges…

 

ice-stupa-phyang-geo-reportage-ladakh-terre-du-ladakh

« Ice Stupa » de Phyang

 

loic-dorjey-geo-reportage-ladakh-terre-du-ladakh

 

Merci à toute l’équipe de Geo pour leur amitié, à bientôt sur le toit du monde!

Le reportage complet est à retrouver dans le magazine Geo du mois de septembre. La collaboration avec Terre du Ladakh y est mentionnée noir sur blanc! Bonne lecture!